Lancement du Schéma Directeur d'Aménagement Urbain du Grand Berkane

Dans le cadre de sa stratégie de couverture du territoire national en documents de planification, le Ministère de l’Aménagement du Territoire, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville a engagé l’étude du Schéma Directeur d’Aménagement Urbain du Grand Berkane. Cett ...

Revue de presse | Urbanisme: Oujda donne l'exemple -Édition N° 4565 du 09/07/2015

-Un plan d'aménagement homologué depuis mai, avec des perspectives jusqu'en 2035
-Couverture totale des villes de l'Oriental en documents urbanistiques
-Instruction de 8.672 dossiers générant 5,58 milliards de DH d’investissement


Contrairement à la majorité des grandes villes du Royaume (Fès, Agadir, Tanger ou Marrakech) qui n’ont pas renouvelé leur plan d’aménagement, Oujda opère selon un plan homologué depuis le 4 mai 2015. Un schéma qui lui facilite la hiérarchisation de son territoire selon les attentes actuelles et les perspectives de développement urbanistique jusqu’en 2035. Oujda dispose aussi d’un schéma directeur urbain à l’instar de toutes les villes de l’Oriental (Berkane, Taourirt, Jerada, Bouarfa, Figuig…). Dans toutes ces villes, la couverture en documents urbanistiques est assurée à 100%. Elle est de l’ordre de 95% sur toute la région.
De même c’est une ville qui a su fusionner ses six anciens plans d’aménagement pour harmoniser son aménagement territorial et mettre fin à l’anarchie des quartiers qui se développaient sans vision unifiée. «Toutes les actions entreprises au cours des dernières années avaient pour finalité de permettre à la ville de maîtriser les différents paramètres de son expansion géographique. Il fallait aussi se préparer pour réussir le passage d’une commune à une ville moderne appelée à devenir une mairie d’ici peu (sa population actuelle frôle les 500.000 habitants)», précise Said Lahbile, chef du département des études à l’Agence urbaine d’Oujda (AUO). Une agence en mesure d’apporter l’assistance technique à ses différents partenaires (collectivités locales, décideurs, investisseurs et lotisseurs). Et puisque Oujda est une ville millénaire avec des bâtisses vétustes, l’AUO a contribué à l’amélioration du cadre bâti, via l’instruction des dossiers, la recherche de la qualité architecturale et l’organisation des quartiers et boulevards. «L’Agence urbaine est devenue par la force des choses une structure qui maîtrise son espace et un acteur incontournable dans la mise à niveau, l’expansion urbaine et l’embellissement des villes de l’Oriental. Elle propose aussi des schémas d’élargissements anticipatifs pour une vingtaine d’années, c’est une structure fédératrice de tout ce qui se rapporte à l’urbanisme et la mise en place des atouts attractifs pour l’investissement», ajoute notre interlocuteur.
En 2014, l’AUO a assuré la couverture de 12 villes et centres avec des images photogrammétriques et des restitutions sur une superficie de 35.000 ha. Comme elle a élaboré 20 plans de redressement, ce qui augmente le nombre des quartiers redressés depuis le début de l’opération à 409. En matière de suivi, elle a été sollicitée pour la réalisation de 17 études sectorielles, l’homologation de 10 documents d’urbanisme et l’encadrement de 36 autres. De même pour la réalisation d’études via son accompagnement des projets structurants de l’Oriental: l’Urba-pôle, projet Ennasr (ALEM), la Technopole à Oujda, projet de l’Agropole de Berkane et la Station touristique de Saïdia.
L’AUO a instruit 8.672 dossiers de construction, dont 1.154 en milieu rural, 187 dossiers de lotissement et 195 dossiers de morcellement, dont 89% ont reçu un avis favorable, générant ainsi un investissement de 5,58 milliards de DH.

Accompagnement et contrôle des chantiers
L’Agence urbaine est aussi compétente en matière de valorisation esthétique du tissu urbain et participe activement aux travaux de la commission de vigilance et de contrôle dans les provinces de son ressort territorial. Au cours de 2014, plusieurs mesures ont été prises pour valoriser le paysage visuel d’Oujda et pallier les dysfonctionnements conformément aux procédures et règlementations en vigueur, ainsi :
- 202 projets ont bénéficié de l’accord de la commission esthétique
- 1.445 infractions ont été constatées par la brigade de contrôle de l’urbanisme
- Poursuites judiciaires à l’encontre de 111 fautifs
- Réalisation de 1.252 PV dans le cadre de la commission de contrôle de l’urbanisme.