Revue de presse

Oriental: Un nouveau dispositif d’aide à l’investissement

30 millions de DH pour accompagner les porteurs de projets
Des programmes modulables en fonction du projet

Le Conseil régional de l’Oriental (CRO) vient de lancer un fonds d’aide à l’investissement et la création de l’emploi. Doté de 30 millions de DH, il sera revu à la hausse au cours des prochaines années. L’objectif est de développer la croissance et encourager les porteurs de projets à valeur ajoutée (technique et environnementale) et créateurs d’emplois durables. Y sont éligibles, les projets dont le montant d’investissement est supérieur ou égal à 1 million de dirhams avec au moins 20 emplois à créer. Les secteurs concernés sont l’agroalimentaire, la logistique, les énergies renouvelables, les secteurs innovants et les services à forte valeur ajoutée. D’autres incitations spécifiques supplémentaires sont prévues dans le cadre de ce dispositif. Le taux et le montant de l’aide sont modulables en fonction du programme d’investissement ainsi que du nombre d’emplois créés sur une durée de 3 ans. Des bonifications seront également octroyées aux projets qui assurent plus de 200 emplois, projets novateurs et respectueux de l’environnement, projets contribuant au développement des écosystèmes, projets employant des personnes à besoins spécifiques et projets employant des cadres lauréats des établissements universitaires.
«Avec le lancement de ce dispositif d’aide à l’investissement, le CRO propose un nouvel instrument de financement destiné aux entreprises et aux porteurs de projets privés articulé autour d’une subvention d’investissement et d’une prime pour la création de l’emploi», précise Abdenbi Bioui, président du CRO. En amont, c’est une nouvelle approche pour créer un cadre cohérent d’intervention et encourager la promotion de l’investissement et de l’emploi dans l’Oriental. «En dépit des grands projets structurants lancés depuis le discours royal historique du 18 mars 2003, l’investissement privé peine à se développer. Plusieurs facteurs expliquent cette inertie, notamment la faible compétitivité et le problème d’accès des PME et TPE au financement et au foncier professionnel», conclut Bioui.
À ces entraves, s’ajoute la faiblesse de l’investissement public, levier des investissements privés et moteur de croissance. Il ne dépasse guerre les 4% par an comparé à l’ensemble des investissements publics engagés ces dernières années. Un désavantage qui impacte négativement l’attractivité de la région qui ne bénéficie d’aucune incitation fiscale. C’est d’ailleurs ce faible niveau d’investissement qui est à l’origine du taux inquiétant du chômage qui dépasse les 20% dans les provinces sud de la région. Incomparable avec la moyenne nationale qui était de 9,9% pour l’année 2015.

L'Economiste Edition N° 4875 du13/10/2016


2,4 milliards DH investis dans l’Oriental à fin juin dernier

Quelque 128 projets pour un investissement de près de 2,4 milliards DH ont été approuvés au cours du premier semestre de l’année en cours par le Centre régional d’investissement (CRI) de l’Oriental.

Ces investissements représentent 70% du total des projets instruits au cours de la même période, apprend-on auprès du CRI-Oriental, qui précise que les différentes commissions régionales ont examiné 183 projets d’investissement pour un montant global de plus de 4,8 milliards DH. Le CRI note par ailleurs que 11% des projets examinés (21 projets) ont reçu un avis défavorable pour différents motifs d’ordre juridique, technique et économique. On cite notamment l’«indisponibilité du terrain demandé», la faible valeur ajoutée du projet ou sa non-conformité avec les dispositions du plan d’aménagement.

Quant aux 34 projets restants (1,9 milliard DH), ils sont toujours en cours d’instruction, étant donné qu’ils concernent des demandes de dérogation en matière d’urbanisme, précise-t-on de même source. L’analyse sectorielle de ces projets fait ressortir la prédominance des projets d’habitat d’un investissement global de près de 2,5 MMDH, soit 51,67% du volume d’investissement. Ces investissements en matière d’habitat devraient générer quelque 2.418 emplois.

Le secteur de l’agro-industrie vient en deuxième position avec un coût d’investissement de 761 MDH, soit 15,67% du volume global. Quelque 967 emplois sont prévus à terme.

Aujourd'hui le Maroc : 12 Octobre 2016


Oujda: La rocade quasi prête L'Economiste Edition N°:4871 du 07/10/2016

- 1ére étape du plan de déplacement urbain
- Désenclaver la partie sud de la ville et les quartiers avoisinants

Oujda est en phase de finaliser sa rocade. Une réalisation qui s’inscrit dans le cadre de la vision Oujda 2020 et qui ambitionne d’assurer la fluidité du trafic automobile tout en désenclavant plusieurs quartiers périphériques. La longueur totale de cette rocade avoisine les 35 kilomètres et les 11 derniers seront opérationnels dans 14 mois. En effet, cette rocade sud qui relie le giratoire de la route nationale n°17 à Sidi Yahia, répond à toutes les normes techniques prévues pour ce type d'infrastructures, est-il souligné. Longue de 11 kilomètres, elle allégera la pression à l’intérieur de la ville tout en répondant aux exigences du Plan de déplacement urbain (PDU). La base de ce PDU est d’assurer une plateforme routière adéquate pour concrétiser tous les programmes de fluidité urbaine pour une cité moderne de 90 km2. En parallèle, il permettra de désenclaver toute la zone sud de la ville qui englobe le quartier «Semmara», le CHU, l’Université Mohammed Ier, la Wilaya et toutes les nouvelles administrations fournisseuses de services.
La réalisation de ce tronçon final nécessite la construction de 16 ouvrages d’assainissement, un deuxième pont sur Oued Ennachef et l’aménagement de 7 carrefours giratoires. Le budget qui leur a été alloué est de 80 millions de dirhams. Une enveloppe qui s’ajoute aux 320 millions de dirhams dédiés à la réalisation des voies structurantes (50 kilomètres) à l’intérieur de la ville d’Oujda. Ces travaux permettent à l’Agence urbaine d’Oujda d’exécuter la première action de son schéma directeur, à savoir relier la ville aux infrastructures réalisées comme l’aéroport Oujda-Angad, la nouvelle gare ferroviaire et l’autoroute.
Le nouveau schéma directeur est un document stratégique qui couvrira les 25 prochaines années. Il contribuera, en amont, à la réalisation d’une assiette foncière urbanisable pour les investisseurs et l’habitat. L’offre dans ce domaine est estimée à 2.500 hectares dédiés aux différents zonages d’habitat. «Ce schéma directeur remplace les 7 anciens dans une optique de bonne gouvernance pour corriger la gestion sectorielle d’une ville de 470.000 habitants. Il permettra également à Oujda de réussir sa mutation d’une municipalité en une mairie», confie à L’Economiste Said Lahbil, directeur par intérim de l’Agence urbaine d’Oujda.
En parallèle aux travaux de la rocade, d’autres sont en cours pour aménager les bordures de Oued Isly. Ainsi, 300 millions de dirhams sont débloqués pour ce programme d’embellissement sur 12 kilomètres avec un espace de vie étalé sur 150 hectares (animation, sports et aires de repos).


Bâtiment menaçant ruine et statut de la copropriété: Les projets de loi définitivement adoptés

Dernière ligne droite pour le projet de loi relatif aux bâtiments menaçant ruine et à l’organisation des opérations de rénovation urbaine. Ce dispositif juridique a été adopté à l’unanimité à la Chambre des conseillers.

D’ailleurs il n’est pas l’unique texte à être approuvé par cette instance, puisque les conseillers ont également admis le projet de loi n°106-12 modifiant et complétant la loi n°18-00, relative au statut de la copropriété des immeubles Bâtis. «Ces deux importants textes s’inscrivent dans le cadre des engagements pris visant à mettre en place un plan législatif du gouvernement et à l’élaboration des politiques publiques qui visent, d’une part, à améliorer les conditions de vie des citoyens, à préserver leur sécurité, à réhabiliter le tissu urbain et à valoriser le patrimoine architecturel et historique national», commente dans ce sens le ministère de l’habitat et de la politique de la ville.
De par cette vision, le ministère de tutelle œuvre, ...
Aujourd'hui le Maroc Edition 12/04/2016



L’Oriental s’attaque à la mise à niveau de ses centres ruraux

par Ali KHARROUBI| Edition N°:4730 Le 16/03/2016
1,3 milliard de dirhams pour 96 centres
Cette 1re convention sera généralisée sur les autres régions


Cette première convention avec l’Oriental a été signée par Nabil Benabdellah et Abdenbi Bioui, président du conseil régional de l’Oriental. Le ministère de l’Habitat compte généraliser l’expérience avec les autres conseils régionaux (Ph. A. K.)

Après avoir été déclaré région sans bidonvilles, l’Oriental s’attaque à ses villages et cible la mise à niveau de 96 centres ruraux. Son conseil régional vient de ...


Urbanisme : Les documents homologués bientôt en ligne

Les agences urbaines devraient mettre en ligne les documents d’urbanisme homologués. C’est à quoi appelle Driss Merroun, ministre de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire national. ...


تدشين أشغال التهيئة الخارجية لمغارة الجمل

في إطار تنمية المناطق الخلفية بإقليم بركان والرامية إلى إثراء المنتوج السياحي القروي وخلق دينامية كفيلة بتحسين مستوى عيش الساكنة المحلية، وتوحيدا للجهود الهادفة لدعم الاستراتيجية الوطنية للسياحة “رؤية 2020″ ، أشرف عبد الحق حوضي عامل إقليم بركان يوم الأربعاء 14 أكتوبر 2015. على مراسم تدشين أشغال التهيئة الخارجية لمغارة الجمل بالجماعة الترابية لزكزل التي تندرج ضمن برنامج التنمية المحلية المندمجة للشرق DELIO والممول من طرف وكالة إنعاش وتنمية لعمالة وأقاليم الجهة الشرقية وبرنامج الأمم المتحدة للتنمية PNUD والتي بلغت تكاليفها مليوني 2000000 درهم وتتمثل أهمية هذا المشروع في :

=تسهيل إمكانية الوصول إلى الموقع :

تدبير فعال للتدفقات عن طريق ...


Oujda trace sa feuille de route 2020 Edition N°4581 du 04/08/2015


-20 projets programmés pour 5 milliards de DH
-Un nouveau pôle urbain de 300 ha en perspective
-Une rocade de 31 km pour faciliter l’accessibilité


Comment passer de l’aménagement du territoire à la croissance économique?
C’est la tâche à laquelle s’attelle Oujda pour anticiper ses attentes en matière de développement à l’horizon 2020.
Pour atteindre cet objectif, un large débat a été initié par le wali de la région et a connu la participation de centaines d’acteurs socio-économiques, hommes d’affaire, animateurs culturels, politiques, syndicaux, ONG, ligues sportives, associations de commerçants et de quartiers, élus locaux, intellectuels, presse… Un véritable exercice d’écoute pour élaborer une feuille ...


Urbanisme: Oujda donne l'exemple -Édition N° 4565 du 09/07/2015

-Un plan d'aménagement homologué depuis mai, avec des perspectives jusqu'en 2035
-Couverture totale des villes de l'Oriental en documents urbanistiques
-Instruction de 8.672 dossiers générant 5,58 milliards de DH d’investissement


Contrairement à la majorité des grandes villes du Royaume (Fès, Agadir, Tanger ou Marrakech) qui n’ont pas renouvelé leur plan d’aménagement, Oujda opère selon un plan homologué depuis le 4 mai 2015. Un schéma qui lui facilite la hiérarchisation de son territoire selon les attentes actuelles et les perspectives de développement urbanistique jusqu’en 2035. Oujda dispose aussi d’un schéma directeur urbain à l’instar de toutes les villes de l’Oriental (Berkane, Taourirt, Jerada, Bouarfa, ...


Engagement de l’Agence urbaine d’Oujda (AUO) dans le processus de développement et d’encouragement de l’investissement - MAP 06-05-2015

L’engagement de l’Agence urbaine d’Oujda (AUO) dans le processus de développement et d’encouragement de l’investissement traduit les efforts fournis en matière de planification et de gestion urbaines, a affirmé, mercredi à Oujda, le ministre de l'Urbanisme et de l’aménagement du territoire national, Mohand Laenser.

Les indicateurs de l’Agence, qui affichent la hausse du taux de couverture par les documents d’urbanisme et l’approbation de près de 96 pc des dossiers soumis, constituent un signal fort de la réussite de l’approche adoptée dans le domaine de la planification urbaine basée sur les principes de consensus et de dialogue, a affirmé le ministre lors de ...


Oujda : Le coup d’envoi des journées portes ouvertes, organisées par l’Agence urbaine d’Oujda au profit de la communauté marocaine résidant à l’étranger - L'opinion du 14/082015



Oujda : Le coup d’envoi des journées portes ouvertes, organisées par l’Agence urbaine d’Oujda au profit de la communauté marocaine résidant à l’étranger, a été donné lundi. Cette manifestation qui célèbre la journée nationale du migrant et se poursuit jusqu’au 15 coutant, vise à accompagner, orienter et informer les membres de la communauté marocaine résidant à l’étranger des services qui leur sont offerts par l’Agence urbaine.
A cet effet, l’agence a élaboré un guide expliquant la nature de ces services ainsi que les différentes formes d’appui qu’elle apporte aux Marocains du monde.


Oujda, L’Agence urbaine met les bouchées doubles Édition N° 4236 du 19/03/2014

-Un plan d’action 2014 ambitieux pour rattraper la baisse des dossiers depuis 2011
-12 villes de l’Oriental couvertes par des images photogrammétriques


L’Agence urbaine d’Oujda (AUO) reprend du collier. Après un net fléchissement des dossiers étudiés entre 2011 et 2013 dû à la crise et une offre pléthorique (voir infographie), l’Agence se fixe de nouveaux objectifs pour redresser la situation. Un plan d’action 2014 vient d’être ainsi lancé afin de moderniser ses prestations administratives pour plus de proximité et d’efficience. S’articulant autour de 5 axes, il prévoit le renouvellement, l’achèvement des documents d’urbanisme et la restructuration des quartiers ...


Hausse des investissements immobiliers dans l’Oriental - LE MATIN 03/03/2010

Plus de 10.000 dossiers instruits et le taux de couverture en documents d'urbanisme porté à 95%.
Le nombre des dossiers instruits par l'Agence urbaine d'Oujda durant l'année dernière s'élève à plus de 10.000 et la couverture du territoire relevant de son ressort en documents d'urbanisme est passé de 35% en 1998 à 95% en 2010. Un total de 10.342 dossiers ont été instruits par l'Agence urbaine en 2010, dont 86% ont reçu un avis favorable, contre ...